François Gabart ou le tour du monde en 42 jours

A Brest, le 18 décembre dernier, plusieurs milliers de personnes se réunissaient pour acclamer le skipper charentais. François Gabart a pulvérisé le record du tour du monde à la voile en solitaire, en bouclant sa course en seulement 42 jours, 16 heures et 40 minutes, battant de 6 jours le record de Thomas Coville.
Ce diplômé de l’INSA Lyon, originaire de Saint-Michel, près d’Angoulême, n’en est pas à son premier coup d’essai. Habitué des compétitions depuis son adolescence, il remporte le Vendée Globe en 2013, la Route du Rhum en 2014, la Transat Jacques-Vabre en 2015 et la Transat anglaise en 2016. Un beau palmarès !
Le skipper a su, tout au long de sa carrière, créer un lien très fort avec ses bateaux, les sélectionnant avec soin, les maîtrisant à la perfection, apprenant à en exploiter tous les secrets. C’est sans aucun doute dans cette relation si particulière instaurée entre l’homme et la machine que réside une bonne partie du talent de François Gabart.
Celui que l’on surnomme « le Mozart de la course au large » n’a surement pas fini de nous surprendre. Bravo à lui !
Publicités

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑